Nous ne participerons pas au second tour des élections municipales dans les conditions actuelles.

Bonsoir à toutes et à tous, en cette soirée si particulière, nous tenions tout d’abord à vous remercier pour votre soutien, votre engagement, votre implication.
Être en tête des forces d’opposition était notre objectif, mais l’avoir atteint dans de telles conditions ne peut nous satisfaire. Voici donc le communiqué que nous avons transmis à la presse ce soir :

« Nous ne participerons pas au second tour des élections municipales dans les conditions actuelles.

Pour 2020 en commun, la seule priorité est la crise sanitaire d’une ampleur inédite que nous traversons. Le collectif inter-hôpitaux avait déjà appelé à l’annulation du premier tour. Nous connaissons les conditions dans lesquelles travaillent les personnels hospitaliers dans le Nord Franche-Comté. Notre souci va aux malades et à nos concitoyens qui sont en première ligne face à l’épidémie.

Les électeurs nous ont envoyé ce soir un message puissant : la confusion des discours entre la priorité sanitaire au confinement d’un côté et le maintien de l’élection de l’autre est incompréhensible et irresponsable. Comment imaginer que nous puissions même faire campagne la semaine prochaine ? Qu’est-ce qu’une élection sans débat démocratique, sans confrontations des opinions, et sans électeurs. Toute notre démarche s’est construite sur l’exigence de renouveau démocratique, qui n’a aucun sens dans ces conditions de scrutin.

Nous remercions les électeurs et électrices qui se sont reconnus dans notre projet. Mais, nous annonçons ce soir que nous ne présenterons pas de liste au second tour de l’élection municipale lors du dépôt des listes mardi soir à 18h, si d’ici là le gouvernement n’avait pas pris la seule décision responsable qui s’impose : celle du report ou de l’annulation des ces élections qui déshonorent la démocratie. »

Reste à voir désormais quelles seront les décisions prises…

Prenez soin de vous.

‘2020 en commun’ s’engage non seulement pour Belfort et ses habitants, mais aussi pour les animaux

En plus des chartes déjà signées par nos candidats (Pacte pour la Transition, Pacte du pouvoir de vivre, Charte Ethique de l’association anticor), notre tête de liste vient de signer deux autres chartes que lui ont proposé des associations et qui sont compatibles avec notre politique et notre programme :

copie de la charte signée par Mathilde Nassar
La charte élaborée par politique-animaux.fr pour garantir que les candidats s’engagent à faire respecter les principaux droits des animaux sauvages et domestiques, signée par notre tête de liste Mathilde Nassar
copie de la charte signée par Mathilde Nassar
La charte élaborée par France Nature Environnement Doubs et Territoire de Belfort pour garantir que les candidats s’engagent dans la transition écologique, signée par notre tête de liste Mathilde Nassar

Dépôt de la liste à la préfecture

Notre liste a été déposée hier après-midi à la préfecture. La campagne se concrétise, la candidature de ‘2020 en commun pour Belfort’ à la mairie de Belfort est donc officielle !

Quelques statistiques sur nos candidats :

  • une moyenne d’âge de 48 ans, proche de l’âge moyen de la population française (42 ans)
  • 23 femmes et 22 hommes, la parité est respectée (conformément à la loi)
  • des situations professionnelles variés : des ouvriers ou ouvrières, des enseignant.e.s, des retraité.e.s, des employé.e.s, des ingénieur.e.s, des fonctionnaires, des mères au foyer, des chef.fe.s d’entreprise, quelques personnes au chômage, des étudiant.e.s…
  • des secteurs d’activité variés : industrie, enseignement, environnement, santé, culture, social, …
  • des candidat.e.s bien réparti.e.s dans nos quartiers : 7 aux Résidences, 4 à Belfort Nord, 6 au quartier des Vosges, 4 à la Pépinière, 3 à Chateaudun, 3 au quartier Brasse, 1 à la Méchelle, 2 au Fourneau, 6 au Centre Ville, 4 à la Miotte ou aux Forges, 2 à la vieille ville, 3 aux Barres / Le Mont.
  • des Belfortaines et des Belfortains aux origines culturelles et géographiques diverses, mais bien implanté.e.s dans notre ville.
  • aucune personnalité politique professionnelle, mais une collection d’expériences de vies riche et variée.

Il n’y a pas à dire, 2020 en commun veut parler pour et avec tous les habitantes et les habitants de Belfort, et la liste et ses candidat.e.s sont bien représentatifs de l’ensemble de la population belfortaine.

Nous voulons faire de Belfort une ville meilleure. Une autre vi(ll)e est possible !

Venue et soutien de Julien Bayou

Bayou soutient 2020 en commun

Le secrétaire national d’Europe Ecologie Les Verts, Julien Bayou, est venu à Belfort ce jeudi 14 février pour apporter son soutien à notre liste « 2020 en commun ».

Au programme de sa visite : un passage à la mobilisation des soignants organisée à l’hôpital Nord Franche-Comté pour la défense de notre système de santé, une brève présentation d’Optymo, le réseau de transports en commun de l’agglomération qui est reconnu au niveau national pour certaines de ses innovations, puis une réunion avec l’intersyndicale General Electric sur le thème de la transition énergétique. Ensuite, des rencontres et des discussions avec les Belfortaines et les Belfortains dans les rues de la ville.

Ci-dessous, un extrait d’article de presse consacré à l’événement, puis quelques photos de la journée.

« Son profil est très intéressant. Elle fait partie de ces candidats que nous soutenons qui incarnent un vrai renouvellement et qui s’inscrivent dans une vraie transmission de l’écologie […] »

Citation de Julien Bayou, dans l’article « Bayou (EELV) soutient Nassar » publié dans l’Est Républicain du 14 février 2020
Quel accueil, à la gare TGV !
Ecologie et soutien des combats sociaux, que ce soit des grèves pour l’hôpital public ou d’autres, n’est pas du tout incompatible, bien au contraire !
Après une présentation d’Optymo et d’un voyage en bus, on test maintenant les vélos en libre service pour se rendre au prochain rendez-vous
Le tract de l’événement
Débat sur la transition énergétique, avec Julien Bayou et des membres de l’intersyndicale de Général Electric
Julien Bayou n’a pas l’air mécontent de sa venue à Belfort
A gauche, le secrétaire national EELV de 2019, Julien Bayou. A droite celui de 1989, Alain Fousseret. Au milieu? L’avenir de l’écologie à Belfort, Mathilde Nassar pour 2020enCommun
(dixit le tweet de Julien Bayou)

Les chartes signées par les candidats

Le collectif 2020 en commun a voulu prendre des engagements forts à propos de la politique qu’il souhaitait engager. Tous les candidats inscrits sur la liste de 2020 en commun ont signé 3 chartes :

Ci-dessous, voici un bref aperçu de ces 3 chartes (n’hésitez pas à cliquer sur les liens précédents si vous souhaitez en savoir plus) :


Le Pacte pour la Transition vise à proposer 32 mesures concrètes pour construire des communes plus écologiques et plus justes. Ces mesures ont été rédigées par une cinquantaine d’organisations, une large consultation citoyenne et un comité d’expert·es. Les citoyen⋅e⋅s pourront ensuite suivre et accompagner les municipalités dans la mise en œuvre des engagements pris, tout au long.


Le Pacte du pouvoir de vivre contient 66 mesures qui se rassemblent en 4 axes :

  • Donner à chacun le pouvoir de vivre, dans un cadre commun en protégeant notre avenir et celui des générations futures ;
  • Remettre l’exigence de justice sociale au coeur de l’économie ;
  • Préparer notre avenir en cessant de faire du court terme l’alpha et l’oméga de nos politiques publiques ;
  • Enfin, partager le pouvoir pour que chacun puisse prendre sa part dans la transformation de nos vies.

L’association anticor, contre la corruption et pour l’éthique en politique, propose 30 mesures pour rendre les municipalités plus démocratiques. Ces mesures visent à renforcer la disponibilité des élus et la transparence de l’action publique, prévenir les conflits d’intérêts, reconnaître le rôle des élus minoritaires, lutter contre la corruption, contrôler davantage l’action municipale et enfin améliorer la participation des citoyens aux décisions locales.


Ces sur ces fondations solides que nous souhaitons construire la ville de demain.