Nous ne participerons pas au second tour des élections municipales dans les conditions actuelles.

Bonsoir à toutes et à tous, en cette soirée si particulière, nous tenions tout d’abord à vous remercier pour votre soutien, votre engagement, votre implication.
Être en tête des forces d’opposition était notre objectif, mais l’avoir atteint dans de telles conditions ne peut nous satisfaire. Voici donc le communiqué que nous avons transmis à la presse ce soir :

« Nous ne participerons pas au second tour des élections municipales dans les conditions actuelles.

Pour 2020 en commun, la seule priorité est la crise sanitaire d’une ampleur inédite que nous traversons. Le collectif inter-hôpitaux avait déjà appelé à l’annulation du premier tour. Nous connaissons les conditions dans lesquelles travaillent les personnels hospitaliers dans le Nord Franche-Comté. Notre souci va aux malades et à nos concitoyens qui sont en première ligne face à l’épidémie.

Les électeurs nous ont envoyé ce soir un message puissant : la confusion des discours entre la priorité sanitaire au confinement d’un côté et le maintien de l’élection de l’autre est incompréhensible et irresponsable. Comment imaginer que nous puissions même faire campagne la semaine prochaine ? Qu’est-ce qu’une élection sans débat démocratique, sans confrontations des opinions, et sans électeurs. Toute notre démarche s’est construite sur l’exigence de renouveau démocratique, qui n’a aucun sens dans ces conditions de scrutin.

Nous remercions les électeurs et électrices qui se sont reconnus dans notre projet. Mais, nous annonçons ce soir que nous ne présenterons pas de liste au second tour de l’élection municipale lors du dépôt des listes mardi soir à 18h, si d’ici là le gouvernement n’avait pas pris la seule décision responsable qui s’impose : celle du report ou de l’annulation des ces élections qui déshonorent la démocratie. »

Reste à voir désormais quelles seront les décisions prises…

Prenez soin de vous.

Une nouvelle vision pour l’agglomération belfortaine

Jeudi 30 janvier 2020, nous avons profité de la dernière réunion du conseil d’agglomération pour distribuer une lettre aux élus des municipalités actuelles pour leur proposer une nouvelle façon de gérer l’agglomération belfortaine, fondée sur la volonté d’avancer, le sens du compromis et le dialogue, et bien entendu dans le respect des 3 chartes qui nous tiennent à cœur (le Pacte pour la Transition, le Pacte du pouvoir de vivre ainsi que la Charte Ethique de l’association anticor).

Nous sommes convaincus que, pour agir efficacement dans une agglomération tournée vers l’avenir, il est possible de mettre certaines différences de côté et de choisir collectivement les meilleurs choix possibles, en bonne intelligence. C’est pour cela que nous préférons proposer une présidence tournante à pour l’agglomération belfortaine plutôt que d’imposer une présidence à l’ensemble des communes environnantes, ceci afin de valoriser pareillement les rôles et les apports de Belfort, de la première couronne et de la seconde couronne de l’agglomération dans son fonctionnement quotidien et dans ses investissements.

Vous pouvez télécharger la lettre qui a été distribuée aux élus et à la presse avec ce lien.

Pourquoi un changement de nom pour ‘2020 en commun’

Voici le communiqué de presse que nous avons transmis aujourd’hui aux journaux :

La liste « Belfort en commun 2020 » change de nom pour devenir « 2020 en commun ». Ce changement est contraint.

Le nom « Belfort en Commun » a été déposé à l’INPI, le 3 novembre, pour le compte du collectif par un membre de la GRS de Bastien Faudot. Lorsque GRS a quitté notre collectif, cet individu a conservé la propriété du nom malgré ses engagements. Et il a initié une procédure judiciaire à l’encontre de notre tête de liste Mathilde Nassar pour nous interdire d’utiliser le nom « Belfort en commun ». Il a en parallèle provoqué la désactivation par Facebook de notre page « Belfort en commun 2020 ».

Nous ne souhaitons pas, pour notre part, voir notre campagne entravée par de telles manœuvres. Nous souhaitons encore moins que des listes se réclamant des valeurs de gauche se lancent dans des querelles qui révulsent les électrices et les électeurs.

Profitons de cette occasion pour clarifier notre position : nous regrettons cette division de la gauche au premier tour. Mais nous ne ferons pas le jeu du maire sortant. Fidèles à nos valeurs, nous ne nous tromperons pas d’adversaire : au cas où nous ne serions pas en tête des listes portant les valeurs de gauche à l’issue du premier tour, nous nous retirerions sans conditions, et nous invitons les autres à la même clarté. Nous nous en remettons aux Belfortains et Belfortaines pour choisir quelle équipe préparera le mieux l’avenir de la ville en répondant aux enjeux écologiques, sociaux et démocratiques.

En choisissant de renommer notre liste « 2020 en commun », nous affirmons notre volonté de poursuivre la dynamique engagée. C’est en commun que nous construirons l’avenir pour Belfort et c’est le bien commun que nous défendrons, dans le souci de la transparence et de la coopération.

La liste « 2020 en commun » est plus que jamais une liste citoyenne, écologiste et humaniste, avec un engagement déterminé de nombreuses citoyennes et citoyens, d’Europe Ecologie Les Verts et de la France Insoumise. Elle tient son assemblée générale mensuelle ce vendredi à 20h à la maison du peuple ; cette réunion, dont le but est de valider le programme et de présenter de nouveaux candidats de la liste, est ouverte à toutes et tous.


Une courte vidéo pour vous aider à y voir plus clair 🙂