Dans la presse : ‘« Il faut changer les règles du jeu »’, un article pour présenter notre liste

L’Est Républicain a publié aujourd’hui un article pour présenter notre liste et ses particularités aux électeurs de Belfort.

Voici quelques extraits des citations de Mathilde Nassar, notre tête de liste pour les municipales, qui ont été relayées dans l’article :

– « Il faut changer les règles du jeu[,] privilégier une approche collective [et] repenser tout le fonctionnement [de la politique locale]. »

– En insistant sur la démarche écologique de la liste : « C’est dans notre ADN, ce n’est pas juste cosmétique comme chez les autres »

– « La solution [aux problèmes de la ville] ne peut être que collective. »

L’article de l’Est Républicain de présentation de la liste « 2020 en commun pour Belfort », le 29 février 2020

Au programme en mars

photo d'oiseaux dans une mangeoire

Comme d’habitude, plusieurs événements importants ce mois-ci :

  • Le 6 mars à 20h, notre grand meeting de campagne, à la salle des fêtes de Belfort. Cela se fera en présence de Martine Billard, oratrice nationale de la France insoumise, ancienne députée, et de David Cormand, député européen et ancien secrétaire national d’Europe Ecologie – Les Verts, qui nous font l’honneur de leur présence pour soutenir la liste 2020 en commun.
    Notre objectif : puisque nous voulons faire de la politique différemment, nous choisissons aussi de faire un meeting différent, pour qu’il soit agréable et instructif. Nous profiterons bien sûr de la présence de ces personnalités nationales qui nous rejoignent, mais le programme ne se réduira de loin pas à cela.
    L’ambiance de nos AG vous a plu et vous avez envie de la retrouver ? Venez à notre meeting du 6 mars ! Vous avez toujours été curieux de 2020 en commun sans franchir le pas ? Venez à notre meeting du 6 mars !
  • En mars, également, nous coorganisons et faisons partie des marches pour le climat :
    – Un rassemblement de 2020 pour le climat, samedi 7 mars à 14h30 places de fontaines de Rougemont, rue piétonne à Belfort : le Rassemblement Givré
    – Une participation aux marches mondiales pour le climat, organisées le 13 mars à Belfort (14h place Corbis) et le 14 mars à Montbéliard (lieu à définir)
  • Le vendredi 13 mars, nous prévoyons une soirée festive, ouverte à tous, avec musique et repas. Ce sera l’occasion de prendre du temps pour discuter ensemble, et faire une courte pause dans les plannings chargés de nos nombreux militants et bénévoles, merci à eux. Plus d’informations bientôt.
  • Et bien sûr : les élections municipales proprement dites, les 15 et 22 mars.
    Vous êtes absent le jour de l’élection ou vous n’êtes pas en capacité de vous déplacer jusqu’au bureau de vote, pensez à faire une procuration afin que quelqu’un d’autre puisse voter en votre nom. Nous mettrons en relation des citoyennes et citoyens de Belfort avec les personnes ne pouvant pas aller voter.
    Pour que nous organisions cela avec vous, envoyez-nous un message.

Ici ne sont présentés que les grands événements, si vous avez du temps libre et l’envie de vous engager, n’hésitez pas à venir nous rencontrer lorsque vous nous voyez dans la rue (des actions sont organisées tous les jours, vous ne devriez pas nous louper), ou en venant à la permanence (tous les matins de 10h à 12h en semaine, ou la grande réunion du samedi de 10h à 12h, à notre local 1 rue de l’Est à Belfort), ou si vous croiser une personne avec un de nos badges ou autocollants. N’hésitez pas non plus à nous contacter par message, c’est aussi possible.

Et comme d’habitude, vous pouvez également suivre plus précisément l’actualité en temps réels sur les réseaux sociaux.

Merci à vous, à très vite !

Dépôt de la liste à la préfecture

Notre liste a été déposée hier après-midi à la préfecture. La campagne se concrétise, la candidature de ‘2020 en commun pour Belfort’ à la mairie de Belfort est donc officielle !

Quelques statistiques sur nos candidats :

  • une moyenne d’âge de 48 ans, proche de l’âge moyen de la population française (42 ans)
  • 23 femmes et 22 hommes, la parité est respectée (conformément à la loi)
  • des situations professionnelles variés : des ouvriers ou ouvrières, des enseignant.e.s, des retraité.e.s, des employé.e.s, des ingénieur.e.s, des fonctionnaires, des mères au foyer, des chef.fe.s d’entreprise, quelques personnes au chômage, des étudiant.e.s…
  • des secteurs d’activité variés : industrie, enseignement, environnement, santé, culture, social, …
  • des candidat.e.s bien réparti.e.s dans nos quartiers : 7 aux Résidences, 4 à Belfort Nord, 6 au quartier des Vosges, 4 à la Pépinière, 3 à Chateaudun, 3 au quartier Brasse, 1 à la Méchelle, 2 au Fourneau, 6 au Centre Ville, 4 à la Miotte ou aux Forges, 2 à la vieille ville, 3 aux Barres / Le Mont.
  • des Belfortaines et des Belfortains aux origines culturelles et géographiques diverses, mais bien implanté.e.s dans notre ville.
  • aucune personnalité politique professionnelle, mais une collection d’expériences de vies riche et variée.

Il n’y a pas à dire, 2020 en commun veut parler pour et avec tous les habitantes et les habitants de Belfort, et la liste et ses candidat.e.s sont bien représentatifs de l’ensemble de la population belfortaine.

Nous voulons faire de Belfort une ville meilleure. Une autre vi(ll)e est possible !

Revue de presse début février 2020

Voici des extraits d’articles liés de près ou de loin à notre campagne, publiés récemment.

  • Un article de France Bleu, « Municipales dans le Territoire de Belfort : des salariés de General Electric candidats« , qui cite un de nos candidats :

C’est le cas à Belfort ou Alain Ogor est candidat sur la liste « 2020 en commun » de Mathilde Nassar. Le délégué CFDT se voit comme un lanceur d’alerte au sein d’une équipe municipale. « On l’a vu chez Alstom et plus récemment chez General Electric. Les syndicalistes sont des relais. On est informés en amont de ce qui va se passer. Donc, les élus locaux le seront aussi. On peut servir de relais pour l’équipe municipale. Ça peut apporter un plus en cas de grosse restructuration comme on le connait aujourd’hui chez GE », explique Alain Ogor.

https://www.francebleu.fr/infos/politique/territoire-de-belfort-des-salaries-de-general-electric-candidats-aux-municipales-1580832373
  • un article de Reporterre, « Agir localement pour changer l’avenir », qui invite les citoyens à s’investir dans la vie politique locale et en particulier pour ces élections municipales, qui est exactement la démarche que la plupart des citoyens de ‘2020 en commun’ ont entreprise :

« C’est à l’échelon le plus local et dans la plus grande proximité que nous pourrons rénover notre démocratie », écrivent les auteurs de cette tribune. Qui en appellent à l’engagement local de toutes celles et ceux souhaitant ouvrir un nouvel horizon commun.

https://reporterre.net/Agir-localement-pour-changer-l-avenir
  • Un autre article de Reporterre, « Élections municipales, la course à l’écologie « , qui fait écho aux discours étonnant à propos de l’écologie de certains candidats locaux que vous reconnaîtrez sûrement…

Les 15 et 22 mars prochains, les près de 36.000 communes françaises renouvelleront leur conseil municipal. Le discours de tous les candidats vire au vert pour de bonnes raisons mais l’écoblanchiment n’est jamais loin. Alors que s’impose l’urgence de la transition écologique et du renouveau démocratique, Reporterre vous aide à y voir clair dans les enjeux de ce scrutin.

https://reporterre.net/Elections-municipales-la-course-a-l-ecologie
  • Un article du Trois, « Le pôle métropolitain doit imaginer le nord Franche-Comté », qui rappelle que beaucoup de facteurs de notre vie quotidienne se jouent au niveau métropolitain (attractivité de la région, hôpital, développement économique, promotion de l’innovation, transports dans l’aire urbaine, gare TGV, …), et que peu de choses ont évolué sur ce point depuis la création du pôle métropolitain Nord Franche-Comté en 2016. Repenser ce processus de création pour surmonter les difficultés et avancer concrètement fait aussi partie de notre projet, puisque Belfort a un grand rôle à jouer dans cette mise en place d’un pôle métropolitain efficace.

En 2016, le pôle métropolitain Nord Franche-Comté est mis sur les rails. Enfin. […] les atermoiements ont été nombreux. Depuis l’arrivée, en 2014, de Damien Meslot à la présidence du Grand Belfort […], le dossier devait aller vite. Finalement, la feuille de route n’a été validée que le 24 janvier 2020, à la veille des élections municipales.

https://letrois.info/a-la-une/le-pole-metropolitain-doit-imaginer-le-nord-franche-comte/
  • Alors que notre président dit avoir une révélation sur l’écologie à la veille des élections municipales, voici un exemple parmi de nombreux autres pour réaffirmer qu’il y a de nombreuses mauvaises décisions à rattraper pour avoir un minimum de crédibilité. Un article « La France ne respecte pas ses engagements de l’Accord de Paris sur le climat » de Reporterre :

M. Macron se pose en champion du climat. Mais la France ne respecte toujours pas l’Accord de Paris et n’a pas remis ses contributions rehaussées, prévues par le traité. […] La France doit aussi livrer sa feuille de route en matière d’énergie et de climat à l’Union européenne : on l’attend toujours.

https://reporterre.net/La-France-ne-respecte-pas-ses-engagements-de-l-Accord-de-Paris-sur-le-climat
  • Enfin, un article du Trois pour rappeler un autre grand enjeu de notre campagne, l’emploi. Les villes n’ont pas de nombreuses compétences dans ce domaine (qui ne relève pas des mairies dans l’organisation territoriale française), mais 2020 en commun s’engage de toutes les manières possible pour favoriser l’emploi et l’attractivité (soutien au commerce de proximité, travail sur l’attractivité de la ville, développement des circuits courts, commande locale privilégiée pour les appels d’offre, développement de l’artisanat avec l’opération 5000 logements rénovés, …)

« La Bourgogne-Franche-Comté est à nouveau la seule région à perdre des emplois privés ce trimestre. Après un deuxième trimestre de baisse nette, les embauches de longue durée repartent (+ 0,9 %) en suivant la tendance nationale (+ 1,1 %). Au final, malgré un début d’année positif, la région perd plus de 1 760 postes sur un an dont la moitié dans l’intérim »

https://letrois.info/en-bref/lemploi-prive-continue-de-baisser-en-bourgogne-franche-comte/

Assemblée générale de février 2020

L’assemblée générale de février a été l’occasion de valider nos derniers candidats, dont la participation a été validée à l’unanimité moins une voie (une abstention).

Photo pendant le déroulement de l'assemblée générale
Ambiance ensoleillée et studieuse tout en étant décontractée

En dehors de cela, nous avons accueilli les nouvelles personnes à nous avoir rejoint, fait le point sur la campagne, et débattu ensemble de notre stratégie.

Photo pendant le déroulement de l'assemblée générale
Présentation d’un de nos nouveaux candidats

Comme à chaque fois, certains des curieux qui étaient venus voir comment cela se passait sont repartis conquis et prêts à s’engager à nos côtés (note du rédacteur : cela fait propagande mais c’est réellement ce qui se passe).

Photo de groupe des candidats présents à l'assemblée générale
Photo de groupe des candidats, presque au complet