bootstrap template

PROPOSITION DÉTAILLÉE

soutenir les pratiques sportives, la maison des sports et les équipements sportifs en accès libre

Proposition

Faciliter l’accès au sport du plus grand nombre et inciter à la pratique du sport. Entretenir les équipements sportifs et proposer plus de structures de sport en accès libre. Soutenir et aider les associations sportives et les bénévoles qui les font vivre. Promouvoir le sport comme un outil social, convivial, de santé et de loisir.

Pour quelles raisons

Malgré une politique sportive plutôt volontaire, de nombreux points peuvent encore être améliorés. En effet, les équipements sportifs vieillissent et risquent de poser de gros problèmes d’entretien dans les années à venir ; les bénévoles sont souvent seuls face à une gestion administrative toujours plus complexe ; la pratique sportive reste à développer et à élargir.

Bénéficaires

La totalité de la population, des plus jeunes qui découvrent le sport aux plus âgé.e.s pour qui le sport est essentiel pour garder la forme.

Méthodes

 Nous pouvons y arriver :
• En soutenant et en développant le projet de maison des sports qui n’est à l’heure actuelle qu’une coquille vide, à travers la mutualisation des moyens (matériels mais aussi humains) permettant un accompagnement administratif pour chaque association ou club qui en aurait besoin, en s’appuyant sur l’OMS - ce qui suppose que l’OMS soit replacé au centre de la politique sportive. La maison des sports pourra s’emparer de la question épineuse du stockage de matériel qui est insuffisant pour le moment. Cela suppose également, via l’OMS, la mise à disposition d’un pool de bénévoles (ou du moins l’aide à la recherche de bénévoles) pour les événements
• En mettant en place un plan pluriannuel ambitieux de rénovation des équipements sportifs, pour allier rénovation énergétique (et pas seulement un renouvellement de façade, dans tous les sens du terme, comme au gymnase Coubertin) et prise en compte des nouveaux besoins et des nouvelles pratiques.
• Les pratiques urbaines (skate, breakdance, hip hop, parkour…), touchant majoritairement adolescents et jeunes adultes, pourraient faire l’objet de la création d’un pôle « cultures urbaines » qui ai toute sa place et ne soit pas considéré comme un gadget. Il faudra également envisager une salle dédiée à la gymnastique ainsi qu’une salle pour la pratique des sports de combat (judo, lutte…) qui n’ont pour le moment que de petits dojos.
• En optimisant encore les créneaux d’occupation des gymnases pour permettre l’accès de toutes et tous à un ensemble large d’activités, en intégrant notamment les gymnases des écoles le mercredi et le week-end et en spécialisant certaines salles pour les adapter aux pratiques. Il ne faudra pas avoir peur également de limiter les clubs du même sport (deux clubs de basket, deux clubs de taekwendo, sans parler des nombreux clubs de foot)
• En étant attentifs à la question du sport santé, proposé aux personnes les plus éloignées de la pratique, en valorisant le dispositif « Belfort bien être ».
• En ayant une politique ciblée de soutien au sport de haut niveau, qui ne vienne pas porter préjudice au sport pour tous
• En faisant une étude précise des besoins en matière de pratiques sportives en accès libre (problème de manque d’un terrain de foot aux Glacis notamment) pour construire les équipements manquants et remettre en état les terrains libres, laissés à l’abandon
• En créant un pass sport destinée à toutes et tous, qui permette la découverte du sport gratuitement pendant une durée limitée, sur le modèle de ce que fait le CDOS depuis un an pour les clubs sportifs du département (mais ce n’est pas gratuit)
Nous serons également vigilants à la question de la mixité dans le sport, pour à la fois ne pas créer de « clubs de quartier » et mélanger les populations et travailler sur la place des femmes dans le sport. Nous devrons enfin maintenir une politique ambitieuse du sport scolaire. 

Vous souhaitez réagir, nous apporter une contribution, une remarque ou une suggestion ?
Contactez-nous via le formulaire ci-dessous.

© 2020 en Commun pour Belfort - Site réalisé par HABRUJE