how to create your own site

POSTÉ LE 02/06/2020

Pourquoi il n’y aura pas d’ «union de la gauche» ?

(Ci-dessous, le communiqué envoyé à la presse le lundi 1er juin au soir, après l’échec des négociations avec la liste dénommée "Belfort en grand".) 


Nous voulons faire vivre une autre façon de faire la politique. Nous sommes frappés que des exigences démocratiques aussi élémentaires que celles que nous avons proposées puissent choquer à ce point [cf la réaction qui se montre outragée de la liste nommée ‘Belfort en grand’]. Elles sont en effet le socle de notre engagement. C’est sur ce socle que nous avons réussi l’union d’EELV, de LFI et de citoyen·ne·s qui se sont pour la première fois engagé·e·s en politique.
Le fonctionnement collectif nous oblige à l’égalité entre tous les colistier·e·s, à la confiance en la capacité de chaque citoyen·ne de s’emparer de la chose publique, à la recherche du consensus, à la délibération constante, au service de l’intérêt général. Que devient la gauche sans ces principes ? Une gauche coupée du peuple, celle qui vote la loi travail, celle qui envisage la déchéance de la nationalité, celle qui réduit les moyens des hôpitaux, celle qui privatise, qui abuse du 49.3 et qui accouche d’Emmanuel Macron. Sans assise populaire, que les trahisons sont aisées !
Nous voulions une union qui soit crédible, qui ne se brise pas le lendemain de l’élection, qui ne soit pas qu’une manœuvre électoraliste dans le seul but de se partager des postes.
Ce sont ces exigences démocratiques qui seules peuvent nous permettre d’engager la transition écologique et sociale que la crise actuelle rend plus que jamais nécessaire.
Nous partons donc en campagne pour porter haut nos valeurs et nos propositions, pour la santé des Belfortain·e·s et de la planète, pour la justice sociale et le partage du travail, dans le respect de chacune et chacun.
Une autre ville est possible !
Le collectif 2020 en commun

© 2020 en Commun pour Belfort - Site réalisé par HABRUJE